Montage de mouches

Evolution de mes mouches. Emergentes & cul de canard

Les années 1980 viennent de débuter, la pêche à la mouche se démocratise et j’achète toutes les revues qui paraissent dans les kiosques; quand un montage me parait intérèssant je m’installe aussitot à l’étau pour le réaliser, je dépense une petite fortune pour assouvir ma passion du montage.

Lire la suite…

Evolution de mes mouches. Les mouches sèches

la pêche à la mouche ne serait pas pour moi ce qu’elle est sans mon père qui m’a toujours emmené au bord des rivières, et sans mon vieux compagnon, Roger Simon, pêcheur de Loue invétéré. Ces articles leurs sont dédiés.

Lire la suite…

Quelques nymphes.

Quelques images de larves et nymphes pour le plaisr de regarder ….. tourner

[youtube]https://youtu.be/hl-mGhUnvCg?list=UUouceniXTE_b65kU7kMiHzQ[/youtube]

Montage d’un tungst’ UV chiro

Montage d’une nymphe sans le lestage traditionnel en fil de plomb.
La finition en résine UV, additionnée de poudre de tungstène permet un lestage parfait, le sac alaire est positionné précisément, sans sur-épaisseur au niveau ventral, ce que l’on ne peut pas éviter avec des enroulements en fil de plomb.

Un plus en matière de montage.

[youtube]http://youtu.be/Uf700adLiq4?list=UUouceniXTE_b65kU7kMiHzQ[/youtube]

 

Nano silk JMC – Montage d’une mouche d’Ornans n°28.#mouche d’Ornans

Je termine le test sur le Nano silk JMC 18/0  avec le montage d’une mouche d’Ornans traditionnelle avec une collerette en hackle sur un hameçon Tiemco 100 n°28.
Le fil de montage JMC Nano silk m’a permis de réaliser cette mouche dans les bonnes proportions, j’adopte définitivement ce fil très fin et solide pour le montage de mes petits modèles.

[youtube]http://youtu.be/eOmVXpr715Q[/youtube]

A bientôt pour d’autres montages.

Nano Silk JMC, mouche parachute n°24

En matière de Fly-tying, mon fil de référence était le JMC 14/0. Ce fil est parfait pour les montages allant jusqu’a la taille n°20.

Dès que l’on arrive sur les très petites numérotations d’hameçons, 22 et au delà, se pose le problème de la sur-épaisseur, ce qui nuit au volume de la mouche et de surtout de sa finition.

Avec le fil Nano silk JMC, le ø du fil de montage est de 18/0, ce fil ténu est pourtant très solide, il est disponible dans les couleurs les plus usuelles.

C’est enfin le matériel que je recherchais pour les toutes petites imitations.

Bon montage.

[youtube]http://youtu.be/jgWUr_2ccMs[/youtube]

Montage d’une mouche parachute

On me demande souvent de faire dans les démos des montages de mouches parachutes. Ce sont des modèles très utilisés, surtout en eaux rapides, c’est une de mes préférées.

En Franche-Comté, j’utilise des petits modèles jusqu’en taille 22.

La principale difficulté que les monteurs rencontrent, c’est à la finition au moment de faire le wip-finisch, de nombreuses fibres du hackle ou poils, c’est selon, sont fixés en touffe devant l’oeillet, ce qui empêche de passer le nylon de la pointe du bas de ligne avec facilité.

Pour ne plus rencontrer ce petit désagrément, je vous propose une solution qui ne vient pas de mon imagination, mais qui est assez peu employée en fly-tyng.

Bon montages.

[youtube]http://youtu.be/G4EL9k-XNZ8?list=UUouceniXTE_b65kU7kMiHzQ[/youtube]

Montage d’une ombrelle

L’Ombrelle est une mouche concue par Philippe Boisson, une version revisitée.

[youtube]http://youtu.be/gan3tAb1JxM[/youtube]

Bon montage