Montage de mouches

Histoire d’une souris !!!

J’ai vu à l’EWF de Munich de très bons facteurs de mouches, parmis eux Edouard ZAUNER m’a particulièrement séduit.

Très sympathique,  affable, l’homme n’est pas avare de conseils, disponible il transmet ses tours de mains sans aucune arrière pensée. La maitrise avec laquelle il monte ses modèles est impressionante, le public l’a vite repéré, il y avait foule sur son espace de travail, ses dubspeed sont de bons outils pour la confection rapide de dubbing, je pense prochainement me laisser tenter par un de ses modèles.

Merci Edouard pour tes démonstrations.

 

[youtube]http://youtu.be/awvsLB6cYN0[/youtube]

 

 

 

 

 

La mouche d’Ornans, son histoire.

Depuis la naissance de ce site, je me suis aperçu que je n’avais encore rien fait de vraiment concret sur ma mouche fétiche, la mouche d’Ornans.

Suite aux nombreux contacts sur l’historique et le montage de ce modèle, je pensais depuis déjà un bon moment à écrire un article, mais je voulais passer à autre chose qu’une simple fiche de montage photographique, certes explicite, mais qui cache la vérité filmée en direct. J’étais handicapé pour faire un film  par mon camescope qui ne me permets pas de faire de bonnes prises de vues rapprochées. L’achat de mon dernier réflex, le Nikon D 800 équipé d’un objectif 105 mm macro  m’a permis de combler cette lacune.

Beaucoup d’articles on été écrits sur la mouche d’Ornans, on retrouve les premières traces de ce modèle vers la fin des années 1930. Cependant il ne reste pratiquement plus de témoins oraux de cette époque bénie, je ne connais qu’une seule personne agée aujourd’hui de 88 ans, encore capable de me narrer la pêche à la mouche des années 1945 / 1960, son père et lui même fréquentaient les plus célèbres pêches de la Loue et de Normandie, je lui doit les photographies de l’époque ci jointes.

463 PAGE

4

Auguste LAMBIOTTE sur la pêche du Marquis De SCEY – en VARAIS sur la LoueRadepont 1RADEPONT mai 1942 en Normandie

Cette imitation à sans doute été crée dans les années 1920 par un pêcheur jurassien, Amédée Gros qui exerçait la profession d’instituteur à Marigny, à quelques kilomètres de Champagnole. A cette époque la pêche à la mouche était souvent pratiquée par des personnes très aisées, Amédée Gros était cependant reconnu comme un pêcheur au fouet renommé, tant par ses talents de pêcheur, que celle de ses qualités d’entomologiste.

Il inspira  Léonce de Boisset dans l’édition  Les mouches du pêcheur de truites publié a la Librairie des Champs-Elysée en 1939, et dans l’édition de son second ouvrage Les Éphémères publié chez les Editions Stock en 1942,  Amédée Gros donna à Gérard de Chamberet une de ses créations à ailes en plumes de pigeon d’inspiration anglaise, celle ci fut fabriquée à Charette, petite localité de Saône et Loire au bord du bas Doubs dans l’atelier de Gérard de Chamberet.

E

 

Après le décès de celui ci en 1941, son épouse Me Germaine de Chamberet continua les activités halieutiques de son mari. Elle désira inclure ce modèle dans la série La Loue, car cette mouche avait eu un certain succès sur la pêche appartenant au Comte De Montrichard à Cléron. Cependant cette série ne comportait aucune mouche à ailes, elle jugea bon de ne pas l’inclure dans la collection La Loue et de la nommer Mouche d’Ornans, pour le succès que celle ci avait remporté sous le grand barrage du Moulin de la Cude en aval d’Ornans.

rbcCharles RITZ en action sur la Loue au château de Cléron, au dessus du Moulin de la Cude, il a certainement utilisé ces anciennes imitations de la mouche d’Ornans.

D

 

Cette mouche était montée principalement sur des hameçons n° 14 et 16, le corps était constitué de fil de montage style Gossamer souvent jaune pâle, et un hackle de coq. Cette mouche n’était guère connue en dehors des limites Franc Comtoises, pour quelle raison, je l’ignore, mais je pense personnellement que sa ressemblance avec les mouches d’inspiration britannique lui a nui.

MUne description de la mouche d’Ornans par le Docteur Jean Paul PEQUEGNOT dans son livre Répertoire des mouches artificielles Françaises.

Elle à fait le bonheur des pêcheurs des années 1950 jusqu’en 1980, elle à permis à elle seule des joies intenses à ceux qui la possédaient, on la trouvait à la vente chez les bons halieutistes, j’ai appris à les monter grâce à Bernard Faivre et Pièrre Gratsac du GPS du Doubs, c’est Pierre qui m’a montré l’astuce du découpage du quill avec le rachis.Mais tout à une fin. Le nombre des pêcheurs au fouet à augmenté de manière significatives fin 1980, le poisson s’est éduqué. Il à fallut réduire le diamètre de  la pointe, mais au bout de quelques lancers il fallait changer celle ci, la mouche en dessous de 14/100 eme vrillait le nylon.

Devant ce problême, cette mouche qui prenait tant de poissons est tombée en complète désuétude, on ne la trouvait pratiquement plus à la vente, elle avait même été retirée du catalogue des Mouches de Charette. En 1989, alors que j’étais garde pêche au Lodge de la Piquette, j’ai eu l’idée de remplacer le hackle en coq par du cul de canard. La nouvelle version de la mouche d’Ornans était née, avec le succès que l’on lui connait, souvent citée dans les revues, mais peut on encore l’appeller mouche d’Ornans puisque elle ne ressemble en rien à l’imitation d’origine ? Le pigeon à disparu au profit de l’étourneau, le corps en soie Gossammer à été remplacé par du Flott’dub, et le hackle de tête en coq par une plume molle de cul de canard, le modernisme est passé par la !!!!

F

GH

I

J

Kfin article

C’est la mouche que tout adepte du fouet se doit de détenir quand il vient pêcher  La Loue, pour ma part je l’utilise partout ou je vais.

mouches d'Ornans

 Pour terminer je vous propose un montage de la mouche d’Ornans, avec quelques une de ses variantes que j’utilise souvent.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=OHWydIYABRs[/youtube]

 

Montage d’une mouche parachute en CDC

Cette mouche m’a été montrée en démonstration de montage au bord de la Loue en 1996 par le monteur Allemand Gérhardt LAIBLE.

Aujourd’hui encore je l’utilise souvent. Bon montage.

 

[youtube]http://youtu.be/oq41wQ3ydxY [/youtube]

Une journée de pêche.Fourmis … Fourmidables !!!!

Lentement, la clé du contact se tourne, le moteur cesse tout à coup son rugissement d’un autre âge, une odeur écoeurante d’huile brulée se répand dans la grange. Lire la suite…

Evolution de mes mouches, la nymphe.

J’avais commencé les articles sur le montage de mouches en décembre 2008, le premier, évolution de mes mouches, les mouches sèches, bientôt suivi d’un second, les culs de canard. Trois années se sont écoulées avant que je me décide à écrire le dernier chapitre sur mon parcours de pêcheur, voici donc un condensé sur les nymphes. Je vous souhaite une bonne lecture. Lire la suite…

Histoires d’O …reilles.

A mes débuts de pêcheur à la mouche j’avais entendu parler d’une imitation confectionnée avec des poils pris sur des oreilles de lièvre Lire la suite…

L’oreille de chevreuil, quelques modèles.

Cela fait déjà quatre ou cinq ans que Christian, Thièrry et Patrick étaient venus passer quelques jours dans notre chambre d’hôtes. Nous avions fait ensemble quelques parties de pêche sur la moyenne et haute Loue, et le coup du soir terminé, c’est dans une bonne ambiance que nous partagions nos spécialités communes. Lire la suite…

Montage d’une mouche, le sedge BRUN.

Drôle de titre pour une mouche qui ne comporte pas de couleur brune, mais je voulais faire un petit coup d’oeil à une personne que j’appréciai beaucoup, et  que je considére comme le Géo Trouvetout de la pêche à la mouche. Lire la suite…

Mouches de mai & corps détachés.

Ce n’est certes pas le genre d’imitations que j’utilise très souvent, mais de temps à autres ceux ci suffisent parfois à leurrer des poisssons éduqués. Lire la suite…

CDC, autre vision !!!

J’ai eu l’occasion en 1989, au lodge de la Piquette sur la Loue de rencontrer une personne d’exception, Pierre CAMERONI. De nationalité Suisse, il avait à cette époque  une manière de fabriquer des mouches en CDC totalement différente de ce qui se faisait à l’époque . Bon sang ne se renie pas !!! Lire la suite…